Diminution importante du nombre de personnes conduisant avec les facultés affaiblies

92

La forte tendance à la consommation d’alcool chez les Gaspésiens et les Madelinots ne serait qu’un mythe, selon les résultats d’un sondage d’Éduc’alcool.

Si une personne sur 10 disait conduire avec les facultés affaiblies en 2015, ils sont maintenant 5 fois moins à le faire dans la région. Selon une enquête sur les Québécois et l’alcool menée par CROP auprès d’au moins 150 personnes dans chaque région, seulement 2 % des citoyens de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine le font, alors que la moyenne québécoise est de 7 %.

De plus, il y a 9 % moins de consommateurs qui ingurgitent d’ailleurs moins fréquemment de l’alcool qu’ailleurs au Québec. Pour ce qui est de la consommation excessive de plus de 5 verres (42 %), toutefois, il y a peu de différence avec la province (44 %).

Pour le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy, ces résultats sont encourageants. Il n’attribue cependant pas seulement ces changements de comportement à la promotion qui est faite par son organisme.

 

Selon Hubert Sacy, le mythe selon lequel les Gaspésiens et les Madelinots seraient de gros buveurs n’est qu’une légende urbaine.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE