DES RÈGLES À SUIVRE

32

LIBERAL

Le parti libéral du Canada ne pouvait pas déplacer la date de l’investiture dans la région, malgré la demande de l’association locale.

Un aspirant candidat à l’investiture, Tony Langlois, a été pris de court par la tombée de la date de cette dernière, fixée au 12 avril. L’association locale du parti libéral fédéral a demandé au parti à deux reprises un report de cette date, afin que plusieurs candidats puissent faire partie de la course, mais ces demandes ont été refusées.

Comme l’indique la co-présidente de campagne pour le parti libéral du canada au Québec, Marie Tremblay, les trousses de candidature étant disponibles depuis janvier 2013, les aspirants candidats avaient la consigne de s’inscrire dans la course le plus rapidement possible en retournant leur trousse remplie, ce que n’a pas fait M. Langlois.

De son côté, Tony Langlois affirmait la semaine dernière sur nos ondes avoir manqué d’information de la part de l’association régionale du parti libéral du Canada.

Marie Tremblay ajoute que pour sa part, le parti avait fait ses devoirs :

Après avoir tenté de corriger le tir en demandant le report de la date d’investiture, sans succès, le président de l’association ainsi que deux membres de l’exécutif ont quitté leur poste après un vote de confiance.

Marie Tremblay s’est dite déçue qu’un des militants ait été pris dans cette confusion, mais elle ajoute que changer la date de l’investiture serait contrevenir aux règles établies par le parti envers tous les comtés du pays.

PARTAGER
Article précédentCHARTE DES PAYSAGES
Article suivantPLAN NORD
Journaliste collaboratrice Rocher-Percé // 418 782-2719 // aubertbonnariane@gmail.com