DES AGISSEMENTS DÉNONCÉS

46

Le chanteur country gaspésien Irvin Blais devrait porter plainte aujourd’hui à la Sûreté du Québec pour dénoncer les agissements de Nicolas Asselin, du Regroupement indépendant de musique émergente, le RIME.

Le quotidien Le Soleil révèle ce matin que Nicolas Asselin serait parti avec des fonds payés d’avance pour des spectacles qui restent à être présentés.

En plus du chanteur natif de Maria, le musicien traditionnel Yves Lambert, de même que les chanteurs Daniel Boucher et Dumas s’étaient joints au RIME, un concept clé en main qui visait à présenter des spectacles dans des municipalités où il y en a rarement.

Or, les municipalités où devait se produire ces artistes payaient généralement 2 mille 500 dollars comme tarif de base, en plus de 50 % de la vente des billets.

Irvin Blais a été le premier à sonner l’alarme.  Il évalue ses pertes à 75 mille dollars, sans compter toutes les ventes de disques qui n’auront pas lieu si les spectacles sont annulés.