Démission en bloc à Percé, la Ville paralysée

2461

La Ville de Percé se retrouve paralysée après la démission du maire et de 5 membres du conseil.

 

Cette vague de départ du conseil municipal fait suite aux résultats du référendum sur le règlement d’emprunt concernant le projet de rue commerciale.

En plus du maire André Boudreau, 4 conseillers et une conseillère ont remis leur démission. Il s’agit de Renaud Camirand, Lucien Proulx,  Doris Bourget, Donald Réhel  et G-Réjean Cabot. Avec seulement trois conseillers restants, le conseil n’a plus la légitimité pour administrer la Ville.

Le directeur de la Ville, Félix Caron, explique que cette situation fait en sorte que la municipalité ne peut plus poursuivre ses activités normales et doit en aviser le ministre des Affaires municipales.

Selon la loi, la Commission municipale du Québec devrait nommer deux représentants administrateurs qui viendront remplacer le conseil de Ville pour voir au bon fonctionnement des affaires courantes. Selon le directeur, Félix Caron, même les trois conseillers qui demeurent en place seraient écartés de l’administration municipale.

Même si la loi précise que des élections auront lieu pour remplacer les élus démissionnaires, le directeur de la Ville de Percé précise ne pas savoir si ces dernières auront lieu rapidement ou seulement en novembre 2017.

Félix Caron tient aussi à préciser que la Ville de Percé ne se retrouve pas en tutelle.

 

3 COMMENTAIRES

  1. Je regarde à tout les mois l assemblée du conseil de ville, et si il avait eu moyen de se débarrasser des membres aux quel vous faites allusion, je crois bien que ça aurait été fait, le conseil a été prise en otage par une clic sans vision à long terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE