DÉFICIT DE 21 MILLIONS

36

La mise en place du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie va bon train.

L’équipe de direction a convoqué la presse ce matin afin de faire une mise à jour sur la situation.

Tout d’abord, un déficit de 21 millions pour toute la Gaspésie devra être éliminé. Ce déficit comprend entre autres le manque à gagner de chaque établissement plus dix millions de compressions associées la l’adoption de la loi 10. Comme l’explique le directeur des ressources financières et de l’approvisionnement, Jean-Pierre Collette, le plan d’optimisation du CISSS ne sera pas basé uniquement sur des critères mathématiques :

L’abolition de l’agence de la santé ainsi que la fusion des établissements de la région ont permis, selon la PDG du CISSS Chantal Duguay, de puiser dans les forces de chaque secteur afin de consolider le modèle d’opération.

Le travail se poursuit pour l’évaluation de chaque pratique clinique, afin de rentabiliser les opérations. Comme l’indique la PDG adjointe, Connie Jacques, des impacts de cette pratique se font déjà sentir, notamment dans le domaine de la jeunesse :

Le CISSS de la Gaspésie regroupe 10% des emplois en Gaspésie et son budget annuel de 300 millions représente 15% du PIB Gaspésien.

PARTAGER
Article précédentTOUJOURS EN NÉGO
Article suivantLe Mirage