Déception suite au référendum de Percé

416

Le refus de la population de Percé d’accepter le règlement d’emprunt de 1,8 million de dollars pour la rue commerciale déçoit certains organismes dans Rocher-Percé.

C’est le cas de la Chambre de commerce du Rocher-Percé qui voyait dans ce projet la création de nouveaux commerces pour dynamiser l’économie de la municipalité.

La directrice de l’organisme, Maryse Mauger, ne cache pas sa déception.

 

Enfin, la présidente du conseil d’administration du Géoparc, Cathy Poirier, trouve déplorable que la rue commerciale soit écartée d’un concept qui a été développé pour attirer plus de clientèle. Même si le projet ne faisait pas partie intégrante de celui du Géoparc, il était un atout important.

 

La directrice du Géoparc espère tout de même que le projet de rue commerciale puisse se réaliser dans le futur.

2 COMMENTAIRES

  1. Vraiment dommage que ce projet n’a pas ete accepté. Tellement de bien que cela aurait fait pour revitaliser la ville. C’est toujours la meme chose, les mêmes boutiques qui sentent l’humidité, le quai et quelques restaurants. On ne peut pas faire avancer la Gaspésie en refusant des projets comme celui la ni garder nos jeunes ici…..DOMMAGE!

  2. Monsieur Noël a entièrement raison. J’ai habité Grande-Rivière  » sans payer de taxes à Percé » et M. Noël a raison à mon avis. 🙂 Je n’en dit d’avantage.

LAISSER UN COMMENTAIRE