Le CTMA Vacancier reçoit 3 avertissements pour dépassement de la vitesse permise

469

Le CTMA Vacancier a reçu 3 avertissements en autant de semaines de la part de la Garde côtière pour dépassement de la vitesse permise.

Le capitaine du navire, Bernard Langford, ne cache pas sa frustration devant la limite de vitesse de 10 nœuds que lui impose Transports Canada pour protéger les baleines noires entre les Îles-de-la-Madeleine et la Gaspésie.

Cela prolonge son trajet de 7 heures et demie et fait perdre une demi-journée à ses passagers qui font escale dans l’archipel.

Le capitaine attribue ses dépassements de vitesse aux vents et aux courants.

 

Bernard Langford prévient qu’il contestera une éventuelle amende pour dépassement de vitesse, laquelle pourrait varier entre 6000 $ et 25 000 $.

Il explique que les stabilisateurs de son navire sont inefficaces à 10 nœuds et moins et invoque des raisons de sécurité.

 

Notons que le CTMA Vacancier a dû abandonner ses escales à Gaspé, de même que son arrêt spécial prévu cette semaine à Baie-Comeau, faute de pouvoir conserver sa vitesse de croisière habituelle de 17 nœuds et demi, dans le golfe du Saint-Laurent.

Mesures improvisées, selon Gaétan Lelièvre

Par ailleurs, le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, déplore l’improvisation du gouvernement fédéral dans le dossier de la protection des baleines noires. Selon lui, c’est la solution la plus facile qui a té retenue et non pas la plus efficace pour la protection de ces grands mammifères marins et l’industrie touristique régionale.

Il propose que Pêches et Océan Canada et Transport Canada acceptent de rencontrer la Ville de Gaspé et Escale Gaspésie pour clarifier leurs intentions. Gaétan Lelièvre leur demande également d’établir un groupe de travail composé de spécialistes pour trouver des mesures moins dommageables pour l’économie de la région, tout en assurant la sécurité et la préservation de la faune marine.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE