Les congés de maladie chez les employés de la santé

340

Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec juge que la croissance de 18% des congés maladie pour causes psychologiques ne reflète qu’une partie de la détresse chez les employés de la santé.

Son président, Pier-Luc Bujold, exprime que les statistiques avancées au sujet des congés maladie des employés du milieu de la santé ne traduisent pas la réalité dans son ensemble :

Le président du syndicat considère que les facteurs responsables de la hausse des congés maladie pour causes psychologiques sont multiples. Les suppressions de postes dans les unités causent une surcharge de travail, une contrainte de demeurer sur le plancher pendant des 12 heures et parfois des 16 heures, mais également un manque de temps pour prendre des pauses :

Selon lui, lors de la planification de la réforme de santé, les coupures des postes étaient prévues, de même que l’augmentation des congés maladie pour causes psychologiques, ce qu’il estime aberrant.

D’ailleurs, Pier-Luc Bujold souligne que les moyens mis en place par le CISSS de la Gaspésie afin de supporter les employés dans leur travail sont des services téléphoniques que le président ne considère pas comme des services adéquats.

LAISSER UN COMMENTAIRE