Comité de suivi de Pétrolia : La Chambre de commerce se retire

969

La Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé (CCTG) s’est retirée du comité de suivi des travaux de Pétrolia à Haldimand.

Olivier Nolleau, le directeur de la CCTG, a refusé de s’exprimer sur ce dossier, mais son départ remet une nouvelle fois en cause l’utilité de ce comité.

Selon Ghislain Smith, un conseiller municipal à Gaspé qui siège aussi au comité, c’est le manque de productivité et de leadership de cette instance consultative qui a poussé la CCTG à claquer la porte.

À cause de cette sortie publique sur sa page Facebook, M. Smith s’est fait rabrouer par David McCallum, qui siège à la fois sur le CA de la CCTG et de Pétrolia. Il l’accuse de vouloir semer la controverse.

Pourtant, plusieurs membres du comité ont aussi affirmé qu’il n’y avait plus eu de rencontres depuis le début de l’été, ce qui compliquait le suivi des travaux sur le terrain.

Un autre membre souhaitant garder l’anonymat n’a pas hésité à qualifier cette assemblée de « comité bidon ». Il affirme même qu’il y siège contre son grès depuis le début, et que sa mise en place était juste une « opération médiatique ».

Créé au printemps 2015, le comité devait être un agent de liaison entre la population et Pétrolia. Mais le siège de la pétrolière était vide depuis un certain temps.

Ces propos font écho à ceux du  groupe environnementaliste Ensemble pour l’avenir durable du grand Gaspé qui a toujours refusé de siéger à ce comité.

Aux dernières nouvelles, Pétrolia viendrait de nommer M.Serguei Leclerc, responsable aux affaires publiques et gouvernementales à l’entreprise, pour la représenter au comité.

LAISSER UN COMMENTAIRE