COLONIE EN PÉRIL

49

La petite colonie de sternes, appelées aussi hirondelles de mer, qui niche à l’extrémité de Boom défense est en péril.

Le groupe de travail sur la réhabilitation de la colonie de Sternes a dénombré 525 nids, c’est 125 de moins que l’an dernier.

Le groupe existe depuis 2006 et est composé notamment de représentants du parc Forillon, du Service canadien de la faune, du ministère de l’Environnement, de la Société de conservation ZICO de la Baie de Gaspé, du Club des ornithologues de la Gaspésie.

Jean-Marc Hardy, le coordonateur du Club des ornithologues, explique qu’en plus des baigneurs les goélands qui nichent sur le même emplacement que les sternes est un facteur aggravant.

Jean-Marc Hardy demande qu’on évite la pointe de la plage durant deux semaines, le temps que la nidification soit achevée.

Une autre colonie qui compte quelques dizaines de nids existe à Saint-Omer.