Le chef péquiste montre de l’ouverture à la réintégration de Gaétan Lelièvre dans le caucus

Le chef péquiste, Jean-François Lisée, songe à réintégrer dans son équipe le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, exclu après s’être placé en situation de conflit d’intérêts.

C’est le caucus des élus péquistes qui tranchera prochainement sur son cas.

Gaétan Lelièvre avait été chassé de la formation en mai dernier, après avoir reconnu s’être placé, dans le passé, dans une situation apparente de conflit d’intérêts.

Il a reconnu avoir reçu divers cadeaux d’une firme d’ingénierie, Roche, alors qu’il était directeur général de la Ville de Gaspé, avant de se lancer en politique. Il a occupé ce poste de 2001 à 2010.

Jean-François Lisée a dit, mercredi, en marge d’une conférence de presse sur un autre sujet, avoir rarement vu quelqu’un s’excuser comme l’a fait le député. Il a ajouté qu’il avait parlé avec l’élu proscrit, puis il a fait son éloge.

 

Il a plaidé que depuis les révélations qui ont amené l’exclusion de Gaétan Lelièvre, il n’y a pas eu de nouvelles informations sur le plan politique ou éthique qui viendraient alimenter la réflexion et de même, l’Unité permanente anticorruption et le Commissaire à l’éthique n’ont pas décidé d’entreprendre une enquête.

Le chef péquiste n’a pas voulu dire si le caucus tranchera sur le sort de l’ancien collègue au cours de ses séances mercredi et jeudi à Saint-Eustache.

LAISSER UN COMMENTAIRE