Le cégep est paré à empêcher les introductions indésirables dans les résidences

113

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles confirme avoir des mesures en place pour éviter les introductions dans ses résidences et pour venir en aide à des étudiantes qui seraient victimes d’agression sexuelle.

L’établissement explique vouloir ainsi éviter les événements survenus aux résidences de l’Université Laval à Québec, où une quinzaine d’étudiantes ont porté plainte pour des introductions dans leurs chambres, dont 4 qui affirment avoir été agressées sexuellement.

Près de 300 étudiants et étudiantes, qui fréquentent le campus de Gaspé, demeurent dans les résidences. La coordonnatrice, Geneviève Milot, précise d’abord que les résidences sont surveillées 24 heures sur 24.

 

Pour ce qui est des cas d’agression sexuelle sur l’un ou l’autre des 4 campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles, Geneviève Milot, ne précise pas si cela s’est déjà produit par le passé.  Elle affirme cependant qu’un protocole est établi pour venir en aide aux victimes.

 

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles confirme aussi effectuer des campagnes de sensibilisation auprès des étudiants durant toute l’année, notamment à la rentrée scolaire ou lors d’activités de tout genre.

LAISSER UN COMMENTAIRE