CARNET DE RÉFÉRENCE

29

Un nouveau système de recrutement des travailleurs de la construction est entré en vigueur au Québec lundi dernier.

L’ancien mode de placement syndical est désormais remplacé par une banque de personnel gérée par un guichet unique, le Carnet de référence en construction. La raison d’être de ce nouveau guichet unique est d’éliminer l’arbitraire et le contrôle que certaines formations syndicales exerçaient sur le placement des travailleurs de ce domaine sur les chantiers du Québec.

L’ex-ministre du Travail, Lise Thériault, accueille avec joie la mise en ligne du nouveau service de recrutement des travailleurs. L’instigatrice de la nouvelle règlementation sur la référence de la main d’œuvre rappelle le dur combat qui a du être mené pour abolir le placement syndical :

 

Selon ce nouveau système élaboré par la Commission de la construction du Québec, ce seront désormais les employeurs qui choisiront les travailleurs dont ils ont besoin sur les chantiers à partir d’une liste de noms centralisée.

D’autre part, c’est au Québec que les femmes sont les moins représentées dans l’industrie de la construction au pays selon la députée Lise Thériault. Elle croit que les changements apportés pour le recrutement des travailleurs favoriseront une meilleure intégration des femmes sur les chantiers. Au Bas-St-Laurent et en Gaspésie, plus de 7 mille personnes travailles dans cette industrie.