Le CANAP de Grande-Rivière pourrait devenir un bâtiment municipal

489

La municipalité de Grande-Rivière pourrait, prochainement, se porter acquéreuse du bâtiment du Carrefour national de l’aquaculture et des pêches (CANAP).

Le MAPAQ, actuel propriétaire de l’édifice, serait disposé à le céder à la municipalité. Le maire de Grande-Rivière, Bernard Stevens, se montre intéressé à devenir propriétaire, mais à condition que les réparations soient effectuées sur le bâtiment.

 

Il est en attente d’un engagement formel de la part du gouvernement pour la réfection du CANAP.

Bernard Stevens affirme que les bureaux actuels de la municipalité présentent certaines problématiques, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Cette offre gouvernementale représente une opportunité d’avoir un bâtiment convenable et de redonner vie à cet immeuble.

 

Le CANAP, autrefois un centre d’interprétation portant sur les techniques d’élevage des poissons, des mollusques et des crustacés, a cessé ses activités en 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE