CAMP DE CHASSE EN FORÊT

48

Le président régional de la Fédération des chasseurs et pêcheurs se dit contre l’idée de payer pour régulariser les camps de chasse.

Certains chasseurs ont manifesté récemment leur désir de payer afin de pouvoir laisser leur camp de chasse en forêt toute l’année. Le président de l’association locale de chasse et de pêche du secteur de Grande-Vallée, Bermans Minville a récemment déclaré au journal Le Soleil que ses membres seraient prêts à payer entre 200 et 300 dollars pour obtenir ce droit.

Le président régional de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, Alain Poitras, se dit contre cette idée. Il affirme que son groupe s’oppose à toute appropriation du territoire et invite les chasseurs à réfléchir sur les impacts qu’aurait la possibilité de payer pour s’installer toute l’année. Selon lui, ce sont les gens de l’extérieur qui profiterait surtout de cette possibilité :

 

Il rappelle que selon la loi, toute personne peut laisser une roulotte ou une installation 7 mois en forêt, ce qui est somme toute intéressant. Il croit cependant que le gouvernement n’a pas fait respecter suffisamment cette loi depuis plusieurs années, ce qui explique la grogne qui se manifeste aujourd’hui :

 

Depuis les années 90, le nombre de chasseurs a pratiquement doublé en Gaspésie atteignant aujourd’hui près de 25 mille chasseurs.