Les camionneurs veulent une meilleure reconnaissance

71

Plus d’une soixantaine de camions ont convergé vers Pointe-à-la-Croix samedi avant-midi pour se joindre au mouvement national de protestation des camionneurs.

Le départ a eu lieu à Bonaventure vers 8 h. Louis Martin Audet est camionneur depuis 13 ans. Il a rejoint l’imposant convoi de camions qui est arrivé à Pointe-à-la-Croix en fin d’avant-midi.

 

M. Audet et ses collègues ont manifesté pour réclamer une meilleure transparence de la part de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) qui a mis en place de nouvelles directives.

Parmi les règles que dénoncent les camionneurs, mentionnons la nouvelle façon d’inspecter leur poids lourd avant les départs. Selon les transporteurs, ces changements viendront occasionner d’autant plus de retards dans leur travail qu’on leur impose désormais une nouvelle documentation plus compliquée.

Les camionneurs indépendants se disent particulièrement pénalisés par ces nouvelles règles. Ils affirment que seules les grandes associations ont été informées du fait que la période de probation était en vigueur depuis le mois de mai et que les nouvelles normes le seraient à compter du 20 novembre.

Pour cette raison, les indépendants se sentent pris de court et ils demandent un moratoire sur la mise en vigueur de certaines de ces nouvelles règles.

Louis Martin Audet estime enfin que les conditions de travail des camionneurs se dégradent depuis plusieurs années. Il aimerait que son métier soit reconnu à sa juste valeur et qu’il soit mieux compris de la population en général :

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE