Des agents de la faune mettent fin aux activités d’un groupe de braconniers

271

Près de 20 personnes devront payer un total de 135  600 $ d’amendes pour des activités de braconnage en Gaspésie.

L’opération G-M s’est déroulée en novembre 2012. Après trois ans d’enquête et grâce à la collaboration du public qui a transmis plusieurs renseignements, les agents de protection de la faune ont pu mettre fin aux activités d’un groupe de braconniers. La frappe portait principalement sur des activités de récolte illégale d’orignaux et d’ombles de fontaine, ainsi que sur la vente illégale de gros gibier et de poissons pris à la pêche sportive.

Pas moins de 12 perquisitions ont été effectuées le jour de l’opération. Ces perquisitions ont mené à la saisie de deux arbalètes, de neuf armes à feu, de 500 kilogrammes de viande d’orignal ainsi que de matériel de pêche et de piégeage. La Cour a ordonné la confiscation des objets saisis dans la majorité des dossiers.

Au total, 19 personnes, dont trois d’âge mineur, ont été reconnues coupables de 129 chefs d’accusation, et 14 d’entre elles ont vu leur certificat du chasseur annulé pour une période de 24 mois. La grande majorité des personnes condamnées proviennent de la Haute-Gaspésie. C’est Giovanni Curadeau, résident Murdochville au moment des faits, qui reçoit la note la plus salée avec des amendes totalisant près de 77 000 $. Il a été reconnu coupable de 12 infractions dont chasse sans permis, capture d’orignal avec un moyen capable de le retenir et garde d’un ours en captivité sans permis, entre autres. Alex Curadeau, également de Murdochville, s’est vu remettre 18 mille 900 dollars d’amendes pour des infractions relatives à la chasse aux gros gibiers, mais aussi pour des activités illégales de pêche.

LAISSER UN COMMENTAIRE