BONNE NOUVELLE

34

Le président du Syndicat des producteurs laitier de la Gaspésie se réjouit que la gestion de l’offre soit conservée.

C’est ce qu’affirme Normand Barriault suite aux négociations qui ont eu lieu concernant le Partenariat transpacifique. Les agriculteurs craignaient que le gouvernement fédéral réduise la gestion de l’offre dans le cadre de ses négociations. Des pressions très fortes, notamment des États-Unis, ont été effectuées afin que le Canada ouvre davantage ses marchés.

Le président du Syndicat des producteurs de lait de la Gaspésie Normand Barriault se réjouit de l’échec des négociations. Il affirme que si le Canada avait décidé d’ouvrir ses marchés, notamment le lait et les œufs, les conséquences auraient été dramatiques pour les producteurs des régions éloignées comme la Gaspésie :

Normand Barriault explique que la gestion de l’offre est indispensable :

La gestion de l’offre existe pour 5 productions, soit le lait les œufs frais, les œufs d’incubation, le poulet ainsi que le dindon.