Bonne acceptabilité au projet de Canaquaculture

435

Le Regroupement des pêcheurs professionnel du sud de la Gaspésie n’est pas inquiet outre mesure du projet d’élevage de saumon de CanAquaculture prévue à Grande-Rivière.

Le promoteur veut construire, au coût de 46  millions de dollars, trois bassins d’élevage afin de produire annuellement mille tonnes de saumon. Le site serait situé sur terre et non en mer. L’entreprise vise un terrain dans le parc industriel de Grande-Rivière.

CanAquaculture utiliserait de l’eau de mer pour alimenter ses bassins et pour ensuite la retournée dans le golfe après filtration. C’est cette partie de l’opération qui intéressait le regroupement qui représente deux pêcheurs de homards du secteur de Grande-Rivière.

Le directeur des affaires publiques de CanAquaculture, Jean Sébastien Thériault,  explique que la technologie utilisée est différente de l’élevage en mer et que les rejets provenant des bassins sont contrôlés.

 

Après avoir rencontré l’entreprise cette semaine, le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnel du sud de la Gaspésie, O’Neil Cloutier, dit ne pas avoir de raison d’être inquiet. De plus, un des pêcheurs de homard impliqués semblait satisfait, selon le directeur.

 

CanAquaculture veut débuter une construction en 2018 pour un début des opérations en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE