Bilan de Gaétan Lelièvre de la session hiver-printemps 2017

91

Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, revient sur les bons et moins bons coups du gouvernement de la session hiver-printemps 2017.

Il salue d’abord l’annonce de 100 millions $ confirmé pour le chemin de fer gaspésien et l’intervention de Québec pour la réfection des infrastructures de Percé. De plus, Gaétan Lelièvre perçoit de façon positive la démarche du gouvernement pour la cession des quais de Gaspé et Percé avec le fédéral.

Depuis l’arrivée au pouvoir du parti libéral, le député de Gaspé conclu que la Gaspésie ne fait pas partie des priorités du gouvernement actuel. Il cite en exemple le retrait de l’obligation de contenu minimal et régional sur les appels d’offres éoliens. Dans le domaine de la santé, Gaétan Lelièvre décrit la perte de service et d’expertise à cause du projet optilab. Dans les transports, il dénonce les diminutions de financement sur le réseau routier qui a diminué de 50 % dans les dernières années.

En mai dernier, Gaétan Lelièvre a dû siéger comme député indépendant  puisqu’il a été exclu du caucus péquiste. En réflexion depuis plusieurs mois, à propos de son avenir en politique, le député de Gaspé affirme qu’il se donne jusqu’à cet automne avant de prendre une décision finale.

Quand à l’éventualité qu’il réintègre le caucus du PQ, Gaétan Lelièvre mentionne que ce sera au chef, Jean-François Lisée à faire les premiers pas.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE