APPÂTS ALTERNATIFS

42

Une vingtaine de crabiers, dont une dizaine de la Gaspésie, participent à la recherche de Merinov sur les appâts alternatifs.

Au cours de la dernière saison de pêche, chacun a rempli une série de fiches, notant le type et la quantité d’appât utilisé dans les casiers, de même que les résultats en rendement de crustacés.

Le biologiste chargé de ce projet de caractérisation, Jérôme Laurent, précise :

 

De plus, Merinov a installé des courantomètres sur un nombre limité de casiers à crabe, tant sur la Côte-Nord, qu’en Gaspésie et aux Îles.

Jérôme Laurent explique qu’on a ainsi pu mesurer la force et la direction des courants, le déplacement des casiers, de même que la température de l’eau :

 

Pour compléter cet inventaire de données qualitatives et quantitatives, Merinov procède à des entrevues auprès d’une quinzaine de crabiers :

 

C’est à la fin novembre que Jérôme Laurent déposera son rapport final. Le biologiste planifie poursuivre ses travaux de recherche en mer, le printemps prochain, afin d’expérimenter différentes méthodes d’optimisation de la boëtte traditionnelle.

Il vise par la suite le développement d’appâts alternatifs autres que le poisson, s’il obtient les budgets de recherche nécessaire.