Crédit d’impôt aux aînés : Le gouvernement recule en partie

103

Le gouvernement du Québec fait marche arrière, en partie, sur les modifications récemment apportées à son crédit d’impôt en raison de l’âge.

La hausse progressive de l’âge d’admissibilité, passant de 65 à 70 ans d’ici 2021, avait fortement été critiquée par les organismes soutenant les aînés ainsi que par l’opposition. Surtout que les sommes ainsi économisées devaient servir à inciter les personnes âgées à demeurer plus longtemps sur le marché du travail.

Le gouvernement a donc annoncé des mesures qui seront mises en place afin d’atténuer l’impact des coupures, sans toutefois garantir que les sommes seront pleinement rendues aux aînés.

Le premier ministre Philippe Couillard a indiqué sa volonté d’évaluer à nouveau les modifications apportées au crédit d’impôt en raison de l’âge, en précisant que la mesure de rétention au travail demeurera en place.

Pour le directeur général de la FADOQ, Danis Prud’homme, ces modifications priveraient environ 500 mille personnes en cinq ans du crédit d’impôt.

 

S’inquiétant de l’impact de ces changements sur le budget des aînés, il souligne que la pauvreté vécue par les gens plus âgés est passée de 4 % en 1995, à 11 % en 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE