Les agents correctionnels font pression pour renouveler leur convention collective

43

Une quinzaine d’agents correctionnels de la Gaspésie se sont présentés au bureau du député de Gaspé, aujourd’hui, pour le sensibiliser au renouvellement de leur convention collective.

Dans 10 autres circonscriptions du Québec, les bureaux de certains députés au pouvoir et ministres ont été occupés par des militants. Puisque leur statut de service essentiel les empêche de faire la grève, les travailleurs ont opté pour cette stratégie.

Le président du syndicat des agents de la paix en services correctionnels, Mathieu Lavoie, remarque peu d’ouverture de la part du gouvernement pour régler le dossier qui traîne depuis près d’un an et demi. Il explique sur quoi les négociations achoppent.

 

Mathieu Lavoie espère trouver un terrain d’entente rapidement pour éviter que la détérioration des conditions de travail n’ébranle les services correctionnels.

En Gaspésie, on compte 2 centres de détention. Celui de Percé compte 35 agents correctionnels et celui de New Carlisle, une cinquantaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE