Des activités pour commémorer la tuerie de la Polytechnique

84

Une soixantaine de personnes ont participé à des activités, ces 12 derniers jours à Gaspé, pour dénoncer la violence faite aux femmes. 

La journée d’hier marquait le 27e anniversaire de la tuerie à l’École Polytechnique de Montréal. Une trentaine de personnes, femmes et hommes, ont bravé le froid de décembre pour se rassembler au pied de du monument En mémoire d’Elles, en soirée. Plusieurs ont pris la parole pour dénoncer des actions de violence, récentes et moins récentes, envers les femmes.

L’organisatrice de cette vigile, Géraldine Fortin, qui est présidente du syndicat pour l’Alliance de la fonction publique du Canada, souhaitait commémorer certains événements déplorables, en particulier.

 

La chef de bande de Gespeg, Manon Jeannotte, était également sur place pour parler de la situation des femmes autochtones.

Par ailleurs, plusieurs activités se sont tenues sur le campus de Gaspé, pendant les 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes. Une vidéo engagée mettant en vedette des étudiants et des employés a été diffusée, hier, sur la page Facebook du syndicat du personnel enseignant du Cégep de la Gaspésie et des Îles. Pour la présidente, Magalie Larochelle, il est évident que ces interventions sont encore pertinentes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE