Accueil modéré des élus sur le projet de loi 122

114

Les intentions de Québec de donner plus de pouvoir aux municipalités et doter les régions d’un fonds de développement de 100 millions de dollars sont accueillies de façon modérée en Gaspésie.

Le gouvernement a déposé le projet de loi 122 en ce sens cette semaine et a donné des précisions sur le nouveau Fonds d’appui au développement des régions.

Pour Gaétan Lelièvre, les 100 millions de dollars annoncés pour 2021 sont bien loin de remplacer les 300 millions coupés aux municipalités lors du pacte fiscal signé en 2014.

 

Le préfet de la MRC de Bonaventure a été outré d’entendre le ministre confirmer que l’argent du fonds ne sera distribué complètement que dans 5 ans. Jean-Guy Poirier soutient avoir le sentiment que le gouvernement a induit les municipalités en erreur.

 

Pour sa part, la préfète de La Côte-de-Gaspé, Délisca Ritchie-Roussy, trouve qu’il s’agit d’une décision qui va dans la bonne direction, bien qu’elle aurait souhaité plus d’argent pour les régions.

 

Le gouvernement prévoit investir 30 millions à partir de l’an prochain dans le Fonds d’appui au développement des régions.

Le député de Gaspé est aussi très surpris d’apprendre que Québec permettrait aux municipalités de faire passer de 25 à 100 mille dollars le montant minimum pour octroyer des contrats sans passer par un processus d’appel d’offres.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE