PLUS DE POUSSINS

46

Les nouveaux nés de la colonie des fous de Bassan de l’Île Bonaventure sont plus nombreux à avoir survécu cette année.

L’an dernier le taux de survie des poussins avaient chuté à seulement 8% alors que la moyenne des années précédente se situait à 75% . Cette année, ce chiffre est remonté à environ 35%.

Le directeur du Parc national de l’Île-Bonaventure et du Rocher – Percé, Rémi Plourde, explique que pour assurer le maintien de la colonie, le taux de survie des nouveau- nés doit être d’au moins 65%. Selon lui, deux phénomènes ont contribué au faible taux de survie de cette année, le mauvais temps et la rareté de la nourriture.

 

Habituellement les parents quittent le nid à tour de rôle pour une période maximale de 36 heures afin de trouver de la nourriture.

L’an dernier, certains fous de Bassan se sont même retrouvés sur la Basse-Côte-Nord. La rareté de nourriture a poussé les parents à quitter le nid plus longtemps et laisser à lui seul le poussin face à la prédation.

Rémi Plourde affirme que cette situation a été moins présente cette année.

 

Point aussi positif, la colonie, qui avait diminué de 20% entre 2009 et 2011 est en augmentation depuis l’an dernier.

Le nombre  de fous de Bassan est passé de 47 à 51 mille couples.

 

PARTAGER
Article précédentTERMINER LE TRAVAIL DÉJÀ AMORCÉ
Article suivantEN PRISON

Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d’économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.