Resserrement des règles hypothécaires : peu d’impacts dans la région

194

La région ne serait pas affectée par le resserrement des règles de financement hypothécaire, annoncé par le fédéral.

Depuis la semaine dernière, le gouvernement a changé les règles entourant les taux d’intérêt hypothécaires pour tous les acheteurs, afin d’éviter qu’ils ne contractent une dette qu’ils ne pourront ensuite pas rembourser si les taux augmentent.

Les acheteurs de maison doivent maintenant se soumettre à un taux fictif de 4, 64%  lorsqu’ils veulent emprunter, même si les taux en vigueur des institutions financières sont plus bas.

Cette simulation a pour but de calculer leur capacité financière, selon le directeur de planification et financement chez Desjardins, Jonathan Beaudin. Il précise qu’il n’y aura pas d’impact dans la région, puisque les institutions financières appliquaient déjà cette règle.

 

Jonathan Beaudin explique que la majorité des acheteurs qui se qualifient vont tout de même payer les taux plus bas offerts par les institutions financières.

Francine Couturier, courtier immobilier dans le secteur de la Côte-de-Gaspé, abonde dans le même sens. La mesure était déjà en place et n’a pas empêché les acheteurs d’acquérir une maison. Elle explique que les courtiers se sont toujours ajustés au pouvoir d’achat des clients.

 

Dans la région, le prix moyen payé pour une maison unifamiliale, toute catégorie, se situe à près de 120 000 $, selon les chiffres obtenus des transactions des courtiers immobiliers.

LAISSER UN COMMENTAIRE