Bientôt des services de traitement d’hémodialyse à la maison

217

Le CISSS de la Gaspésie croit difficile d’implanter une unité mobile d’hémodialyse pour les patients de la région, mais travaille plutôt à développer des services à domicile.

Le  Centre intégré de santé et des services sociaux répons ainsi à Jean Lapointe et à Cyrille Gibeault qui demande plus de services en Gaspésie pour les personnes atteintes d’insuffisance rénale.

Une pétition circule déjà sur le site de l’Assemblée nationale pour que le secteur de Gaspé et Ste-Anne-des-Monts soient dotée d’une unité mobile.

Cependant, la directrice générale adjointe au programme santé physique générale et spécialisée, Joanne Méthot, explique que l’implantation d’une telle unité dans la région serait difficile. L’étendue du territoire vient compromettre la régularité des traitements qui doivent être effectués tous les deux jours.

 

Une personne atteinte d’insuffisance rénale peut en ce moment effectuer elle même ses traitements à domicile, mais doit se rendre à Québec pour recevoir une formation pour être ensuite suivie par une équipe du même endroit.

Joanne Méthot affirme cependant que le CISSS de la Gaspésie est déjà à travailler avec celui du Bas St-Laurent pour développer les services de traitement d’hémodialyse à domicile avec une équipe qui serait basée à Rimouski.

 

En Gaspésie, 14 personnes ont besoin de traitement d’hémodialyse. 10 se rendent en ce moment à Chandler et les 4 autres à Rimouski. Cependant, un certain nombre de personnes ont déménagé de la région pour aller se faire traiter à l’extérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE