30 jours de plus pour Orbite

85

La Cour supérieure du Québec accorde un délai additionnel de 30 jours à Orbite, en vertu de la loi sur les arrangements avec les créanciers.

Ce sursis vient alors qu’Orbite poursuit ses efforts de restructuration. Toutes les procédures entreprises contre la compagnie sont suspendues jusqu’au 29 mai. Il s’agirait d’une pratique courante dans ce genre d’impasse.

De plus, l’entreprise a entamé des pourparlers avec Investissement Québec dans le but de maintenir l’entente selon laquelle le remboursement des prêts accordés devra débuter en 2020. Orbite espère que Développement économique Canada aille aussi en ce sens.

Toutefois, les deux partenaires n’ont pas démontré d’intérêt à avancer les nouvelles sommes de 8 millions de dollars demandées par Orbite.

Un comité de travail conjoint a aussi été mis en place entre Orbite et Outotec. Ils ont comme mission de trouver des solutions rapides en ce qui a trait à l’équipement de calcination, qui est la pièce maîtresse du processus technologique d’Orbite.

L’entreprise a dû remercier 39 employés, dont la majorité travaillait à l’usine de Cap-Chat. Les employés restants s’adonnent à l’entretien et au contrôle des équipements en place. La possibilité d’adhérer au programme de partage du travail a aussi été soulevée.

LAISSER UN COMMENTAIRE