2 personnes sur 3 contre le pétrole au Québec

143

2 Québécois sur 3 se disent contre l’extraction de pétrole et de gaz, selon un récent sondage commandé par le Front commun pour la transition énergétique.

Autant de personnes sont en désaccord avec l’idée que le gouvernement adopte une loi permettant aux compagnies d’utiliser des procédés comme la fracturation hydraulique, la fracturation à l’acide ou la stimulation des puits à l’acide.

La même proportion, soit 67% des gens sont en désaccord avec le fait que le gouvernement injecte des fonds publics dans ces compagnies.

Enfin, le sondage démontre aussi qu’un large 88 % des répondants ne souhaitent pas que le gouvernement vende des licences aux pétrolières et aux gazières qui leur donnent un droit d’accès aux propriétés des citoyens et qui leur permettent de demander l’expropriation si des propriétaires refusent de leur vendre pour l’exploitation.

Le Front commun pour la transition énergétique entend utiliser les résultats de ce sondage pour dissuader le gouvernement d’adopter le projet de loi 106.

La sortie de l’étude, aujourd’hui, concorde justement avec la conférence annuelle de l’Association pétrolière et gazière du Québec, qui se déroule à Montréal ces jours-ci. Le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, y fera d’ailleurs une conférence.

Le sondage a été mené du 6 au 17 octobre par la firme SOM.

LAISSER UN COMMENTAIRE