Murdochville se retire du programme villages-relais

218

Murdochville se retire du programme de reconnaissance des villages-relais.

Ce programme du ministère des Transports fait la promotion des municipalités qui offrent, avec l’aide des commerçants, une diversité de services et un lieu d’arrêt agréable et sécuritaire.

La mairesse de Murdochville, Delisca Ritchie-Roussy, explique avoir cessé de payer la cotisation de 400 $ qui lui permettait d’être reconnue comme village-relais, à cause des difficultés à offrir les services demandés.

 

Elle ajoute ne pas avoir vraiment senti d’impact sur le nombre de visiteurs dans sa localité, depuis que l’affichage en bordure de la route l’annonçait comme faisant partie du réseau.

Le gouvernement est actuellement en révision du programme, ce que la mairesse suivra avec attention.

 

La municipalité de Grande-Vallée a pris la même décision que Murdochville, en 2014, puisque les exigences étaient difficiles à remplir et que les résultats sur l’achalandage n’étaient pas convaincants.

La Gaspésie ne compte plus que 6 villages-relais et le Québec, 33.

LAISSER UN COMMENTAIRE