Attentat dans une mosquée : État de choc en Gaspésie

417

La Gaspésie est en état de choc, suite à l’attentat dans une mosquée de Québec. Des membres de la communauté de confession musulmane, des élus et un organisme d’accueil des nouveaux arrivants s’expriment.

La coordonnatrice du Service d’accueil aux personnes immigrantes de la Côte-de-Gaspé, Amélie Filiatrault, a eu un dur réveil ce matin. Pour elle, cet événement reconfirme la pertinence des activités de sensibilisation de son organisme.

 

Malgré que les Gaspésiens soient généralement ouverts aux immigrants, Amélie Filiatrault avoue encore entendre des discours haineux à leur égard.

 

La tuerie du centre culturel islamique de Sainte-Foy affecte aussi la communauté de confession musulmane gaspésienne.

Maryem Cherjaoui, originaire du Maroc, qui demeure au Québec depuis 15 ans et à Gaspé depuis 5 mois, trouve ces événements désolants. Elle affirme être encore sous le choc.

 

Père de 3 enfants et restaurateur de Carleton, Mohamed Ben Hamidou qui est d’origine marocaine fréquente régulièrement cette mosquée avec sa famille pour la prière ou pour y rencontrer des amis.

Ayant un pied-à-terre à Québec, il dit d’ailleurs connaître l’une des 6 victimes qui a perdu la vie, un épicier de la Ville de Québec chez qui il se procure des denrées à l’occasion.

Or, Mohamed Ben Hamidou, qui est arrivé à Québec à 2 ans en 1977, trouve ces événements désolants non seulement pour sa communauté, mais pour tout le pays.

 

D’origine algérienne, Kahina Ramdani est aubergiste à Carleton-sur-Mer et est mère de 2 enfants.  Elle s’explique mal ce qui a motivé cette attaque terroriste et estime que c’est un événement qui alimentera les préjugés et le discours haineux.

 

Les 4 députés provinciaux représentant la région ont également signé un communiqué conjoint pour offrir leurs condoléances aux familles et aux proches des victimes. « Soyez assurés qu’en tant qu’élus, nous poursuivrons nos efforts pour préserver les valeurs de respect, de tolérance et d’accueil qui caractérisent la région Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine et la société québécoise », peut-on lire.

Par ailleurs, une vigile de solidarité est organisée à 17h30 au site de Berceau du Canada pour exprimer la détermination de la communauté de Gaspé à vivre un monde sans islamophobie, sans racisme et sans violences.

 

Écoutez les entrevues sur le sujet diffusées lors de l’émission O’Leary le midi.

LAISSER UN COMMENTAIRE