ACCEPTABILITÉ SOCIALE

    38

    chantier2
    Le Chantier sur l’acceptabilité sociale des projets miniers et énergétiques du gouvernement du Québec a attiré une dizaine d’intervenants de la région lors de son passage hier à Gaspé.

    L’événement a été instauré afin d’entendre les citoyens et organismes dans le but d’améliorer les pratiques du gouvernement en matière d’acceptabilité sociale lors de développement de projets.

    Les organismes étaient invités le matin et les citoyens en après-midi.

    La directrice du Conseil régionale en Environnement, Caroline Duchesne, explique l’importance que les projets soient acceptés avant leur implantation.

    Le directeur du Technocentre éolien, Frédéric Coté, a profité de l’occasion pour citer en exemple le secteur éolien ou les populations sont consultées avant l’arrivée des projets.

    Pour sa part, Lise Chartrand, du comité Ensemble pour l’avenir durable du grand Gaspé, affirme qu’il est impossible d’obtenir l’approbation de projets lorsque certains éléments ne sont pas respectés.

    En après-midi des citoyens se sont exprimés sur cette table de discussion sur l’acceptabilité sociale. Dans l’ordre, Gaston Langlais et Claude Couture.

    Gaspé était la dernière ville visitée dans cette tournée de Québec.

    Journaliste: Richard O’Leary