ABOLITION DE POSTES

    50

    Environ une trentaine de gestionnaires au Centre de santé et de service sociaux de la Côte-de-Gaspé seront touchés par la réforme du réseau de la santé.

    L’adoption de la loi 10 vendredi dernier par le gouvernement du Québec va entrainer la suppression d’environ 1 300 postes de cadres supérieurs et intermédiaires à partir du 31 mars prochain.

    Le ministre de la Santé, Gaétan Barette, a précisé hier que 6000 cadres seront touchés par un processus de ré-affichage de postes.

    Après l’abolition des 1300 cadres, 4 700 d’entre eux seront replacés dans le réseau de la santé selon leur formation et expérience.

    Ce processus est lié à l’abolition de187  Centres de santé et de services sociaux au Québec pour les incorporer dans 33  Centres intégrés de santé et de services sociaux.

    La directrice du CSSS de la Côte-de-Gaspé, Johanne Méthot, explique que le processus est déjà enclenché pour les cadres administratifs. Une dizaine de postes sur les 30 seraient plus en danger.

    Johanne Méthot, affirme que plusieurs éléments vont jouer dans le processus pour l’abolition des postes, comme les départs à la retraite.

    La directrice du centre de santé et de services sociaux explique que tout ce processus d’abolition, de réembauche et de départ de personnel pourrait s’échelonner sur deux à trois ans.

    Source Richard O’Leary

    PARTAGER
    Article précédentRÉACTION AUX PROPOS DE LA CSN
    Article suivantGAGNE TA VIE… EN GASPÉSIE
    Radio Gaspésie est la station numéro 1 de la pointe gaspésienne. Notre équipe est composée de 17 employés. Radio Gaspésie est une entreprise d'économie sociale. Par sa nature et ses activités, Radio Gaspésie est un acteur important du développement régional durable. Radio Gaspésie offre un service de l’information avec 3 journalistes et des pigistes pour couvrir la Côte-de-Gaspé et le Rocher-Percé. Nous sommes le reflet de la culture locale et régionale. Nous sommes le partenaire média de toutes les manifestations culturelles et sportives sur notre territoire.