479 PERSONNES S OPPOSENT AU PROJET DE RUE COMMERCIALE

    222

    perce2

    Les citoyens de Percé ont signé en grand nombre le registre concernant l’emprunt pour le projet de rue commerciale.

    La construction d’une rue sur laquelle seraient implantés dix terrains commerciaux à Percé nécessite un emprunt de 1,8 millions de dollars.  Vu l’importance du montant, un registre a été ouvert à la population hier pour qu’elle puisse se prononcer sur cet emprunt financier.

    479 signatures ont été récoltées.

    Comme l’indique la greffière de la ville de Percé, Gemma Vibert, 293 signatures étaient nécessaires pour changer le cours du projet. Dorénavant, deux options s’offrent aux élus, soient abandonner le projet ou tenir un référendum.

    La conseillère de Cap d’Espoir, Doris Bourget, voit un message clair dans cette réponse massive de la population qui a signé le registre:

    De son côté, le conseiller de Barachois, Robert Daniel, estime qu’il valait mieux que les choses se déroulent ainsi du point de vue financier:

    Une rencontre publique d’information a été tenue le 9 août dernier sur le projet de rue à Percé. Cette dernière devrait relier la route 132 au pavillon du Géoparc. Les revenus générés par la vente des lots commerciaux et par la perception des taxes municipales rattachés aux commerces à construire devraient assurer la rentabilité du projet, selon une étude signée par la firme AECOM.

    Lors de cette rencontre publique d’information, le maire André Boudreau avait souligné l’importance de trouver de nouvelles sources de revenus pour sa municipalité.