18 RECOMMANDATIONS

    46

    La Ville de Gaspé a déposé un mémoire contenant 18 recommandations pour améliorer la réglementation proposée par Québec pour la protection de l’eau potable.

    Le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves François Blanchet, a déposé en mai un projet de réglementation. Ce dernier interdirait, notamment, tout forage à moins de 300 mètres d’une source d’eau potable et la fracturation à moins de 400 mètres en dessous d’une nappe d’eau souterraine.

    Le ministre à prévu une période de 30 jours de consultations avant l’adoption du présent règlement.

    La Ville de Gaspé espère donc que ses recommandations seront retenues par le gouvernement.

    Parmi ces dernières, la distance de 300 mètres entre un forage et une source d’eau potable est jugée insuffisante. La Ville demande de ne pas autoriser de fracturation en milieu habité, que le suivi environnemental ne soit pas laissé à l’industrie et d’augmenter ce dernier au-delà de dix ans, tel que proposé dans le règlement du gouvernement.

    Enfin, Gaspé veut s’assurer que dans le cas ou les études hydrogéologiques démontrent que les forages pourraient affecter une source d’eau potable, dans le périmètre prescrit par le règlement, que ces derniers soient interdit.

    Le maire de Gaspé, François Roussy, n’a cependant pas voulu commenter le contenu des recommandations.

    Le gouvernement se donnerait jusqu’à l’automne avant de revenir avec sa réglementation sur la protection de l’eau potable.